Ensemble contre la précarité d'incontinence

Si la précarité menstruelle fait parler d’elle depuis plusieurs années, il n’en est pas de même pour la précarité d’, liée aux . Pourtant, le sujet est pris très au sérieux par les femmes, puisqu’elles sont, d’après notre enquête, 50% à considérer la précarité hygiénique (concernant les règles et les fuites urinaires) comme la principale atteinte à la dignité des femmes en hygiène intime. TENA est fière de soutenir l’action de l’ADSF, une association qui œuvre aux côtés de toutes celles qui souffrent de précarité hygiénique.

Partenariat ADSF x TENA.PNG

Pourquoi un partenariat TENA x l’ADSF ?

L’ADSF est une association qui agit au plus près des femmes en situation de grande précarité, sur le terrain. Elle distribue chaque année des milliers de kits avec des produits d’hygiène de base et des serviettes hygiéniques et protections d’incontinence.

Mais l’ADSF va plus loin. Quand elle n’est pas directement sur le terrain, l’association monte des groupes de paroles sur des sujets tabous. TENA se retrouve dans cette volonté de libérer la parole autour des thèmes liés à l’intimité des femmes pour améliorer leur quotidien en partageant les mêmes combats : la libération de la parole sur le sujet des règles mais aussi des fuites urinaires.

C'est pourquoi, depuis deux ans, TENA est fière de soutenir l'ADSF par des dons. 

GettyImages-1286145980@2x.png

À l’occasion de la Journée Mondiale de l’Hygiène Menstruelle, le 28 mai, TENA renforce son soutien à l’ADSF. Dès le 1er mai 2022, pour toute culotte absorbante lavable achetée sur le site shop.tena.fr, 1€ est reversé par TENA à l’ADSF, pendant environ 3 mois. Dans le cadre de cette opération, TENA et Nana s’engagent à reverser ensemble la somme minimale de 10 000 euros à l’ADSF.

Qu’est-ce que la précarité d’incontinence ?

L’incontinence urinaire touche 1 femme sur 3. Elle concerne tous les âges, dès 35 ans. Et si la précarité menstruelle est aujourd’hui mieux connue, la situation de précarité d’incontinence, liée à ces fuites urinaires involontaires, est un sujet encore trop tabou. Pourtant, la précarité d’incontinence touche 4 millions de personnes en France (1) et se révèle être une atteinte à la dignité de toutes celles qui en sont victimes. Et le sujet est pris très au sérieux par les femmes, puisqu’elles sont 50% à considérer la précarité hygiénique comme la principale atteinte à la dignité des femmes en hygiène intime (2).

Cette précarité d’hygiène intime aggrave l’exclusion sociale de certaines catégories de femmes. Bien sûr, de leur précarité financière découle leur précarité hygiénique… Le manque de moyens les oblige souvent à choisir entre s’acheter à manger et se fournir des protections périodiques. Une tendance qui s’est accélérée avec la crise de la Covid-19.

GettyImages-532758383.png

Mais l’aspect financier n’est pas la seule explication. Les causes sont multiples :

  • Mode de vie, profession, lieu d'habitation. 
  • Difficulté d'accès aux soin. 
  • Manque d'éducation sur l'hygiène, tabous. 
Les femmes sujettes à l'incontinence urinaire sont les premières victimes de la précarité hygiénique. L'enjeu, aujourd'hui, est donc de lutter d'abord contre les effets d'une hygiène et d'une santé qui se dégradent et aboutissent à des situations d'exclusion, mais aussi de redonner leur dignité à toutes les femmes par le dialogue et l'empathie, en brisant les tabous. 
 
C'est pourquoi TENA travaille à libérer la parole sur le sujet. Et à mieux le faire connaître pour favoriser un meilleur vécu grâce à l'utilisation de protections adaptées aux fuites urinaires. 
PICTO_1.png

Fuites urinaires : 1 femme sur 3 concernée, dès 35 ans

L’ urinaire, autrement dit la fuite involontaire d’urine, est bien plus courante qu’on ne le croit. 

PICTO_2.png

Incontinence urinaire : une réalité méconnue

D’après notre enquête, 74% des femmes sous-estiment le nombre de femmes vivant avec des

PICTO_3.png

Un sujet encore trop tabou

76% des femmes ne se sentiraient pas à l’aise d’aborder le sujet avec leurs proches (familles, conjoints, amis...). 

TENA-Silhouette-Washable-Absorbent-Underwear-Benefits-style-500x500.jpg
TENA-Silhouette-Washable-Absorbent-Underwear-Gallery-04-500x500.jpg

Au-delà des règles, la précarité d’incontinence des femmes se révèle un défi à tous les âges de la vie. C’est pourquoi TENA travaille à libérer la parole sur le sujet, et à mieux le faire connaître pour favoriser un meilleur vécu grâce à l’utilisation de protections adaptées aux fuites urinaires, comme les culottes absorbantes lavables, qui offrent aisance et discrétion en toute situation. 



Acheter une culotte absorbante lavable en faisant un don à l'ADSF.