Vessie hyperactive chez l’homme : symptômes, causes et traitements

Quand il faut y aller, il faut y aller. Mais avez-vous l’impression de devoir y aller plus souvent qu’avant ? Si c’est le cas, vous n’êtes pas le seul. Beaucoup d’hommes présentent les symptômes d’une vessie hyperactive, ce qui les gêne et les limite dans leurs activités quotidiennes. Heureusement, il existe des options de traitement et des ajustements du mode de vie qui peuvent aider à soulager une vessie hyperactive et à reprendre le contrôle de votre vie.

Hypertrophie de la prostate et vessie hyperactive

Une hypertrophie de la prostate n’est pas la même chose qu’une vessie hyperactive. Mais, dans de nombreux cas, une vessie hyperactive est un symptôme d’une hypertrophie de la prostate, qui survient fréquemment en vieillissant. 
 
Votre urètre traverse votre prostate, alors quand votre prostate grossit, cela compresse l’urètre, réduisant le flux d’urine. Cela signifie que la vessie doit travailler plus dur pour contrer la résistance, et les récepteurs de la vessie peuvent alors devenir hypersensibles et signaler à votre cerveau que vous avez besoin d’uriner. L’urgence urinaire ressentie en conséquence est appelée vessie hyperactive. C’est l’un des différents symptômes possibles de difficultés à vider la vessie causées par une hypertrophie de la prostate. D’autres symptômes incluent : 
 
  • Difficulté à amorcer le flux d’urine 
  • Besoin de pousser ou de forcer pour faire sortir l’urine 
  • Jet d’urine faible ou fractionné 
  • Devoir se rendre aux toilettes fréquemment pendant la journée 
  • Se réveiller souvent la nuit pour uriner 
  • Fuites légères ou gouttes 

Autres causes des fuites urinaires

Bien qu’une hypertrophie de la prostate soit la première cause d’incontinence chez les hommes, il existe de nombreux autres facteurs qui peuvent entraîner des symptômes comme les visites fréquentes aux toilettes ou les fuites urinaires. Ces facteurs peuvent inclure : 
 
  • Des muscles du périnée affaiblis faisant en sorte qu’une partie de l’urine reste emprisonnée dans l’urètre quand vous urinez. Quand vous quittez les toilettes ensuite, cette urine peut fuir en petites quantités, appelées « pertes urinaires post-miction ». 
  • L’incontinence urinaire d’effort – des fuites involontaires quand vous riez, toussez ou accomplissez certaines activités physiques – n’est pas très répandue chez l’homme, mais peut se produire suite à une opération chirurgicale de la prostate si le muscle du sphincter est affaibli ou endommagé et n’est plus en mesure de fermer complètement l’urètre. 
  • Infections des voies urinaires 
  • Constipation chronique 
  • Calculs vésicaux 
  • Diabète non contrôlé 
  • Problèmes de mobilité (comme ne pas parvenir aux toilettes à temps) 
  • Obésité 
  • Le fait de boire de grandes quantités de boissons caféinées 
  • La prise de certains médicaments pouvant affecter le tract urinaire 
  • Certaines conditions neurologiques, comme la maladie de Parkinson et la sclérose en plaques 
 
En dépit de l’inconfort généré sur le lieu de travail, dans la vie sociale et au niveau du sommeil, de nombreuses personnes perçoivent ce trouble comme gênant et ne recherchent pas l’avis d’un médecin ou des solutions pour gérer les symptômes. Mais votre vessie hyperactive ou les fuites urinaires n’ont pas à contrôler votre vie. De bons traitements sont disponibles et, avec une consultation adaptée, vous pouvez reprendre le contrôle. 

Options de traitement

La première étape de n’importe quel traitement consiste à recevoir le diagnostic d’un médecin qualifié, qui devra comprendre vos antécédents médicaux (santé urinaire, mode de vie, prise de médicaments, santé générale, et procédures réalisées). Le médecin pourra également vous demander de tenir un carnet de bord relatif aux mictions pour avoir une meilleure compréhension de votre situation. Ceci sera suivi d’un examen physique pour évaluer la santé de vos voies urinaires inférieures et de votre vessie. 
 
En fonction des résultats du diagnostic – qui peut varier d’une personne à l’autre – votre médecin recommandera des options de traitement basées sur vos besoins individuels. 

Changements relatifs au mode de vie

Vous avez peut-être entendu parler des changements de mode de vie réussis qu’ont fait d’autres personnes ayant une vessie hyperactive ; néanmoins, vous devriez toujours consulter un médecin pour découvrir les causes de vos troubles avant de changer votre mode de vie. Les recommandations de traitement sont toujours basées sur les besoins individuels, et un bon diagnostic est la première étape pour reprendre le contrôle.  
 
Il est probable que votre médecin vous recommandera effectivement d’apporter certains changements relatifs à votre mode de vie. Ceux-ci peuvent inclure : 
 
 
Outre les points cités plus haut, votre médecin vous recommandera probablement d’utiliser des produits d’incontinence. Chez TENA, vous trouverez des produits spécialement conçus pour les hommes, fiables et discrets, et offrant une protection contre les odeurs.  

Vous n’êtes pas seul – parlez à un médecin et reprenez le contrôle

Les symptômes d’une vessie hyperactive sont relativement courants chez les hommes, surtout en vieillissant et lors d’une hypertrophie de la prostate. Il existe de nombreuses causes pour ces symptômes, mais les perspectives sont bonnes dans la plupart des situations. Ayez une conversation franche avec votre médecin pour obtenir le bon diagnostic et le bon traitement, afin de pouvoir reprendre le contrôle de votre temps et de votre vie.