L’incontinence fécale – il est temps d’en parler

De nombreuses personnes rechignent à faire part à leur médecin ou soignant de leur . Elles auront alors plutôt tendance à se plaindre d’autres choses comme des démangeaisons ou autres problèmes liés à l’incontinence qu’elles auront moins de gêne à évoquer. Si vous êtes aidant, il est bon de garder cela à l’esprit. Dans cet article, nous présenterons ce qu’est l’ fécale, ainsi que les causes les plus courantes et les manières de la traiter.   

L’incontinence fécale en bref

L’, aussi appelée incontinence intestinale, désigne l’évacuation involontaire de selles. Pour que les intestins fonctionnent correctement et retiennent les selles, les muscles, les nerfs et l’anus doivent s’associer dans un système complexe et quand ce système est défectueux, l’incontinence fécale survient. 
 
L’ fécale peut également être due à la constipation ou aux diarrhées. C’est pourquoi il est particulièrement utile de connaître la consistance des selles pour vous en tant qu’aidant si vous soignez ou vous occupez d’une personne concernée par ce problème.

Causes les plus fréquentes

L’ peut avoir de nombreuses causes, comme la diarrhée, la constipation ou des lésions nerveuses ou musculaires. Les personnes présentant des pathologies affectant le système nerveux (comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, la spina bifida, un accident vasculaire cérébral, etc.) sont souvent atteintes de constipation ou d’incontinence fécale. La cause est une interruption au niveau des circuits nerveux. Si les nerfs contrôlant les muscles du sphincter anal ou ceux détectant la présence de selles sont endommagés, cela peut entraîner une constipation ou une incontinence fécale. 
 
De nombreux médicaments peuvent entraîner une incontinence fécale en affectant la fonction intestinale, le tonus du sphincter ou la capacité cognitive. Une incontinence fécale peut également se produire si vous souffrez d’une maladie inflammatoire comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. La maladie de Crohn et la colite ulcéreuse provoquent toutes deux des diarrhées, ce qui peut entraîner des fuites intestinales. Des selles molles et des sensations d’urgence intestinale peuvent provoquer des fuites, même avec un périnée des plus solides, si les toilettes ne sont pas suffisamment proches.
 
Le simple fait de tomber malade peut également entraîner une incontinence fécale. Une personne âgée présentant une pathologie médicale peut être immobile, avoir des capacités cognitives déficientes et/ou une perte d’appétit et des difficultés à boire suffisamment. Tous ces facteurs peuvent augmenter le risque d’.

Constipation

La constipation chronique peut entraîner la formation de selles dures dans le rectum, qui deviennent alors trop dures pour être évacuées. Cela peut entraîner l’étirement et l’affaiblissement de l’anus et du rectum ; les muscles affaiblis peuvent empêcher une fermeture adéquate des sphincters anaux, provoquant des fuites intestinales. 

Diarrhées

Les fuites fécales lors de diarrhées ne sont pas généralement le signe d’une chronique, mais il est plus difficile de retenir les selles molles que les selles normales. 

Hémorroïdes

Les hémorroïdes peuvent empêcher l’anus de se fermer complètement, entraînant la fuite de selles.

Comment l’incontinence fécale est-elle traitée ?

Le traitement de l’ doit dépendre de la cause sous-jacente du problème, mais le but est toujours de réguler la fonction intestinale, et de faire en sorte que les selles retrouvent une consistance normale. 

Éviter la constipation

Faites de l’exercice, buvez beaucoup d’eau et ajoutez des aliments riches en fibres à votre régime alimentaire.

Traiter les diarrhées

Traiter la cause des diarrhées, qui peuvent être provoquées par une infection intestinale, peut également faire disparaître l’. Par exemple, évaluez les médicaments pris pour voir s’ils ont un effet sur l’intestin. Prendre trop de laxatifs peut entraîner des diarrhées.

Renforcement du périnée

Travailler les muscles du périnée à l’aide des exercices de Kegel peut également s’avérer utile, ainsi que trouver une bonne posture aux toilettes facilitant une vidange complète des intestins. La chirurgie peut être une solution si aucun autre traitement n’est efficace.

N’oubliez pas de prendre soin de la peau

Un contact prolongé de la peau avec les enzymes fécales et des micro-organismes est un facteur de risque clé pour la dermatite liée à l’ (inflammation et/ou érosion de la peau causée par l’exposition à l’urine ou aux selles). Les selles contiennent des enzymes et composés corrosifs qui peuvent rapidement dégrader la peau. Ainsi, en cas de fuites, il est important de supprimer les selles rapidement. Nettoyez la peau délicatement avec des produits conçus pour la toilette intime et appliquez une crème protectrice au besoin.
 

Que pouvez-vous faire en tant qu’aidant pour votre patient ou votre proche ?

Aidez la personne dont vous vous occupez afin de vous assurer que le problème est traité. Les médecins traitent ce type de problèmes tous les jours, et il est important d’obtenir le bon diagnostic. Une fois que vous savez ce qui cause le problème, il est plus facile de trouver le bon traitement.
 
N’oubliez pas non plus que chaque personne est différente. Une personne qui a souvent des fuites aura sans doute besoin d’un produit différent qu’une personne dont l’ se manifeste moins souvent. Assurez-vous d’avoir un produit qui réponde vraiment aux besoins de la personne. Mettre en place des mises aux toilettes quotidiennes adaptées est extrêmement important ; assurez-vous aussi de nettoyer toute fuite fécale rapidement. Prodiguez des soins de la peau adaptés et utilisez une crème protectrice pour une protection supplémentaire.