Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Épuisement de l’aidant : signes avant-coureurs

Jeune femme s’occupant d’une femme âgée – déceler les signes d’épuisement

Signes avant-coureurs de l’épuisement

L’épuisement se fait souvent sentir quand on s’y attend le moins – quand vous êtes totalement impliqué dans votre rôle d’aidant.   
 
Épuisé, vous avez plus de mal à vous occuper de votre proche. Et, ce qui n’arrange pas les choses, il sent que vous êtes fatigué, irrité ou stressé. 
 
Il est donc important d’agir dès que vous décelez les signes avant-coureurs suivants :
 
  • Vous manquez d’énergie 
  • Vous êtes fatigué toute la journée, même après une bonne nuit de sommeil 
  • Vous commencez à éviter votre famille et vos amis
  • Vous ne vous intéressez plus aux activités que vous appréciez généralement (sports ou loisirs)
  • Vous négligez vos propres besoins
  • Vous avez du mal à vous détendre
  • Votre vie tourne autour de votre rôle d’aidant mais vous n’y trouvez plus de satisfaction
  • Vous vous sentez triste et impuissant, sur les nerfs ou en colère
  • Vous avez perdu ou pris du poids sans raison apparente
  • Vous êtes malade plus souvent 
  • Vous êtes impatient et irritable envers la personne dont vous vous occupez
  • Vous avez envie de vous faire du mal ou de faire mal à la personne dont vous vous occupez
N’ignorez jamais ces signes. Des mesures préventives précoces vous aideront à recharger vos batteries et retrouver votre énergie.

Comment éviter l’épuisement

Voici 3 conseils simples qui peuvent vous aider à éviter et surmonter cet état d’épuisement

1. Partager votre expérience d’aidant

Partagez ce que vous ressentez avec un ami, un proche ou un voisin. Parlez des bons et des mauvais moments de votre expérience d’aidant.

2. Restez positif

Souriez, riez, faites des choses que vous aimez. L’humour est une excellente manière de gérer les situations de stress et les moments difficiles.

3. Essayez de rester en bonne santé

Il est naturel de ressentir parfois de la tristesse ou de la colère. Ne culpabilisez pas – vous ou votre proche. Ces sentiments négatifs se dissiperont. Concentrez-vous sur votre rôle d’aidant et la satisfaction que cela vous apporte. 

Liens vers les organismes de soutien

Trouvez des organismes qui peuvent vous aider dans votre travail d’aidant.

Femme âgée et femme plus jeune riant ensemble – où trouver des organismes de soutien des aidants
En savoir plus