Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Le témoignage de Petra

Femme âgée et femme plus jeune riant ensemble – témoignages d’autres aidants

Petra et le secret de sa mère

« C’est seulement quand ma mère est tombée que j’ai découvert son incontinence. Maintenant, elle est soulagée de recevoir enfin l’aide qu’elle mérite… »
 
« À la cinquantaine, ma mère était très active. Elle aimait s’amuser et adorait gâter mes enfants. 
 
Mais au fil des années, la fréquence de ses visites a progressivement baissé. Et quand elle venait, ses visites étaient plus courtes. On ne comprenait pas quel était le problème. Mon frère et moi pensions que le décès de mon père avait sans doute entraîné ce changement de comportement chez ma mère. Mais nous n’en étions pas sûrs.
 
Puis, un jour, l’hôpital m’a appelé pour me dire que ma mère avait manqué une marche et s’était cassé la jambe. Elle rentrerait chez elle dans quelques jours mais devrait habiter chez nous pendant quelque temps jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau sur pied.
 
Maman m’a demandé de lui apporter quelques affaires – y compris des serviettes hygiéniques. J’ai manifesté mon étonnement, car je savais qu’elle avait passé la ménopause depuis longtemps. Elle est devenue toute rouge quand elle m’a expliqué qu’elle avait des fuites occasionnelles et avait besoin d’une protection. Elle a avoué que c’était pour ça qu’elle venait moins souvent chez nous. 
 
Elle a été très surprise de me voir rire de soulagement. Je lui ai dit que, comme beaucoup de femmes ayant eu des enfants, moi aussi il m’arrivait d’avoir des fuites quand je toussais ou soulevais des choses lourdes. Elle a eu trois enfants, mais étonnamment, n’avait jamais eu ce genre de problèmes avant. Je lui ai aussi dit qu’elle ferait mieux d’utiliser des produits d’incontinence adaptés, qui l’aideraient à se sentir mieux protégée et neutraliseraient toute odeur.
 
J’ai pu voir le soulagement sur son visage. Je pense que le fait de savoir qu’une personne jeune comme moi – j’ai 35 ans – soit sujette à l’incontinence et dédramatise la situation l’a beaucoup rassuré. Elle admet à présent qu’elle aurait dû en parler à son médecin (ou même à moi) quand ça a commencé, et non pas perdre des mois à nous inquiéter inutilement toutes les deux. »
 

What are cookies?

Lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet.