Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Ce à quoi vous pouvez vous attendre

Jeune femme et femme âgée discutant dehors – ce à quoi vous attendre en devenant aidant

Défis courants

Un membre de la famille. Un proche. Un ami.  Vous en occuper peut représenter un défi. Mais cela peut également être hautement gratifiant. 
 
Découvrez 7 défis courants auxquels les aidants sont confrontés. Et obtenez des conseils sur la manière de les surmonter.
1. Vos émotions

La vie peut vous surprendre. Et vos réactions vis-à-vis de ces changements également. Quand vous vous occupez d’un proche, si vous avez parfois des sentiments négatifs, essayez de ne pas culpabiliser. C’est une nouvelle expérience pour vous comme pour votre proche et il est naturel de ressentir des émotions négatives, comme la frustration et la colère. 
 
Reconnaître et accepter vos sentiments peut vous aider. Pensez à ce que vous pouvez faire pour éviter les situations à l’origine des réactions négatives.  
 
En comprenant vos émotions, vous pourrez agir plus efficacement et mieux vous occuper de votre proche.

2. Sautes d’humeur

Vous vous sentez bien un moment, puis submergé par les émotions à un autre moment. C’est complètement normal. Gardez à l’esprit que vous pourriez également être affecté par l’humeur de la personne dont vous vous occupez. 
 
En tant qu’aidant, vous êtes très lié à cette personne. Votre humeur peut basculer de l’amour à la colère, de l’optimisme au pessimisme. Mieux vaut accepter ces émotions négatives et attendre qu’elles se dissipent. Vous pouvez les atténuer en vous concentrant sur les soins que vous prodiguez à votre proche. 
 
Un conseil : quand vous avez un changement d’humeur désagréable, essayez de vous arrêter quelques instants, d’inspirer et d’expirer lentement. Et si vous le pouvez, accordez-vous une pause de cinq minutes dans vos soins. Ces deux choses vous aideront à vous sentir mieux. Ceci vous aidera à mieux vous occuper de votre proche.

3. Isolement

Vous vous sentez peut-être isolé par moments. C’est compréhensible. Le fait de partager vos sentiments avec d’autres peut vous aider à surmonter votre sentiment d’isolement. 
 
Souvenez-vous : les personnes qui vous entourent ont sûrement de bonnes intentions, mais ne savent peut-être pas comment aider. Ou peut-être ne savent-elles pas comment aborder la question. Alors parlez ouvertement de votre quotidien d’aidant, sans pour autant essayer de déclencher la compassion des autres. Il est fort probable que les personnes qui vous écoutent vous proposent de vous aider.

4. Problèmes de communication

Pour aider une personne, vous devez la comprendre. Cela peut être difficile si la personne dont vous vous occupez présente un trouble cognitif, par exemple la maladie d’Alzheimer ou une autre forme de démence.
 
Dans ces moments, essayez de rester calme. Expliquez-vous, ou demandez à la personne dont vous vous occupez de s’expliquer, autant de fois que nécessaire pour que vous vous compreniez. 
 
La patience aide à surmonter les incompréhensions et le stress liés à une mauvaise communication. Et cela vous permet de donner le meilleur de vous-même.

5. Problèmes de gestion du temps

Les aidants doivent faire plusieurs choses à la fois, qu’ils le veuillent ou non.  C’est pourquoi il est important de gérer votre temps plus efficacement. Vous pourrez alors conserver votre énergie.
 
S’il vous faut plus de temps, planifiez vos responsabilités quotidiennes et hebdomadaires. Créez une liste de tâches importantes et gardez du temps pour vous.
 
Si vous manquez d’énergie, changez votre alimentation, assurez-vous que vous prenez suffisamment de vitamines. Essayez d’intégrer une session d’exercice à votre routine quotidienne – et dormez plus.
 
Ces mesures simples vous aideront à avoir une attitude plus positive et plus d’énergie pour vous aider à offrir les meilleurs soins possible à votre proche.

6. Ne négligez pas vos propres besoins

Quand on s’occupe de quelqu’un, il est facile de s’oublier. Vous pouvez sauter des repas. Ou dormir moins. Ou faire moins d’exercice. Tout cela, afin de pouvoir consacrer plus de temps à votre proche.
 
Cela peut avoir un effet contraire à celui souhaité. Vous êtes trop fatigué pour offrir des soins efficaces et de qualité. Souvenez-vous de toujours prendre soin de vous en :
  • prenant des repas réguliers ;
  • vous assurant de bien dormir (7 à 9 heures) chaque nuit ;
  • faisant de l’exercice régulièrement ;
Même s’il n’y a pas de limites à la quantité et la qualité des soins que vous souhaitez offrir à votre proche, il est important de ne pas vous négliger. 
 
Alors essayez d’intégrer du temps libre pour vous-même dans votre planning hebdomadaire.
 
Si vous prenez soin de vous-même : 
  • il vous sera plus facile de vous occuper de votre proche ;
  • vous contrôlerez vos émotions négatives et éviterez la frustration plus facilement ;
  • la personne dont vous vous occupez ressentira plus d’énergie positive.

7. Sortir de l’impasse

Bien que chaque situation soit unique, les témoignages et points de vue d’autres aidants pourront vous fournir des informations et conseils précieux. Le fait de savoir ce qu’ils vivent vous aidera à vous sentir moins isolé et à développer vos compétences de soins.
 

What are cookies?

Lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet.