Vous semblez être localisé(e) en <country>

Rendez-vous sur votre site TENA pour des informations locales.

Types d’incontinence

Jeune femme étreignant une femme âgée – Comprendre le type d’incontinence de votre proche

Les types d’incontinence les plus courants

Vous souhaitez naturellement offrir les meilleurs soins possibles à votre proche. Il vous sera donc utile de savoir quel type d’incontinence spécifique il a. Armé de ces informations, vous serez mieux équipé pour lui fournir les produits les plus adaptés à sa situation. Vous l’aiderez aussi à gérer sa situation de manière plus efficace. Votre proche sera ainsi plus à l’aise et plus confiant.
 
Plus bas, nous présentons sept types d’incontinence ainsi que leurs causes et symptômes. Certains types se retrouvent uniquement chez les femmes, d’autres uniquement chez les hommes. Les types les plus courants sont l’incontinence d’effort et l’incontinence par impériosité – une personne peut même avoir une combinaison des deux types. 
Incontinence urinaire d’effort

Généralement appelée incontinence d’effort, c’est le type le plus fréquent chez les femmes. Environ 10 % de l’incontinence masculine est de ce type. Elle survient souvent quand les muscles du périnée qui supportent la vessie sont affaiblis. Quand vous riez ou toussez, la pression sur la vessie augmente. Les muscles du périnée n’arrivent pas à se serrer suffisamment pour retenir toute l’urine. Une partie de l’urine est alors évacuée – généralement en petite quantité, mais parfois plus.

Femmes – L’incontinence d’effort survient le plus souvent chez les femmes enceintes, après l’accouchement et après 40 ans. Il s’agit de moments où les muscles du périnée sont plus susceptibles d’être endommagés et/ou affaiblis. Néanmoins, les femmes peuvent aussi être affectées à n’importe quel âge. Une femme sur trois est concernée au cours de sa vie. Cela arrive fréquemment chez les jeunes femmes lorsqu’elles font du sport. 

Incontinence par impériosité

On parle également de vessie hyperactive. Cela se produit quand vous ressentez une envie soudaine d’uriner et la vessie évacue involontairement l’urine, sans parvenir à l’arrêter. Généralement, le corps donne peu ou pas de signe précurseur. La fuite urinaire peut être relativement importante. La fréquence des mictions d’une personne est généralement comprise entre 4 et 8 fois par jour. Votre proche a-t-il besoin d’uriner plus souvent ? Se réveille-t-il plusieurs fois la nuit, régulièrement, pour aller aux toilettes ? Il pourrait souffrir d’incontinence par impériosité. 

Chez les hommes – L’incontinence par impériosité est le type d’incontinence le plus courant chez les hommes. C’est souvent le résultat d’une hypertrophie de la prostate. 

Autres types d’incontinence chez les hommes et les femmes

  • Incontinence fonctionnelle
    Certaines personnes ne parviennent pas aux toilettes à temps en raison de difficultés causées par des troubles pouvant être physiques ou mentaux. L’incontinence est alors dite « fonctionnelle ».   

  • Incontinence mixte
    Il s’agit généralement d’une combinaison entre incontinence d’effort et incontinence par impériosité, l’un des types étant plus marqué que l’autre.

  • Troubles de la vessie dus à une maladie neurologique
    Chez certaines personnes, la communication entre le cerveau et la vessie est perturbée. Résultat, ils ne parviennent pas à contrôler leur vessie ou à la vider complètement. Les troubles de la vessie dus à une telle maladie neurologique peuvent être causés par un grand nombre de maladies. Si vous pensez que votre proche est affecté par ce type d’incontinence, essayez de ne pas tirer de conclusions trop vite. Emmenez-le plutôt voir un médecin dès que possible. Un diagnostic professionnel vous apportera plus de sérénité.

Autres types chez les hommes

  • Pertes urinaires post-miction
    Ce type de pertes survient lorsque la vessie (l’urètre) n’est pas complètement vidée après la miction et que l’urine continue de s’écouler. Ceci est courant chez les personnes présentant un affaiblissement des muscles du périnée. 

  • Incontinence par regorgement
    Si une personne souffre de flux constant ou épisodique d’urine, il s’agit d’une incontinence par regorgement. Elle peut être causée par une obstruction ou une lésion nerveuse. 

Des doutes concernant les symptômes ?

Si les symptômes de votre proche ne sont pas clairs, vous pouvez ne pas être sûr du type d’incontinence qu’il a. Ne vous inquiétez pas : voici ce que vous pouvez faire pour le déterminer. 
 
Essayez de tenir un journal où vous consignez ses mictions pendant une ou deux semaines. Vous aurez alors des données que vous pourrez utiliser pour discuter avec votre médecin. Nous vous conseillons de contacter un médecin pour obtenir un diagnostic adapté et des conseils concernant la manière de gérer les troubles médicaux de votre proche.
 
 
Vous pouvez à tout moment vous référer au Glossaire pour connaître la signification de certains termes relatifs à l'incontinence.

What are cookies?

Lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet lorem ipsum dolor sit amet.