Quels sont les différents types de fuites urinaires ?

Suivant le problème physique à l'origine de l'incontinence, celle-ci peut être vécue différemment. Mais quel que soit le type d'incontinence dont souffre votre proche, n'oubliez pas qu'il est possible de la gérer en choisissant les bonnes protections. Les types d'incontinence les plus fréquents sont celle d'effort et par impériosité, sans oublier l'incontinence mixte, associant les deux symptômes. Voici quelques questions pour vous aider :

Votre proche est-il incapable ou a-t-il des difficultés à se rendre aux toilettes ?

Par incontinence fonctionnelle on désigne l'incapacité d'atteindre les toilettes à temps en raison de difficultés liées à une maladie physique ou mentale, comme la démence ou Alzheimer. Si votre proche est alité, en fauteuil roulant ou incapable de se déplacer sans votre aide, le risque est fort qu'il ou elle souffre d'incontinence.

Votre proche a-t-il des antécédents de lésions nerveuses ?

Certaines maladies, comme Alzheimer, Parkinson, une attaque, le diabète ou encore la sclérose en plaques, peuvent provoquer des troubles de la vessie dus à une maladie neurologique. Dans ce cas, le cerveau n'interprète plus les signaux lui indiquant le besoin d'uriner. Ceci s'explique souvent par la lésion d'un nerf, conséquence d'une maladie ou d'un accident.

Les fuites sont-elles liées à un effort physique ?

L'incontinence urinaire à l'effort (IUE) désigne les fuites provoquées par un effort physique, comme tousser, éternuer, rire, faire de l'exercice ou soulever un objet lourd. Les fuites sont généralement légères mais, dans certains cas, elles peuvent être plus importantes. C'est le type d'incontinence le plus fréquent chez la femme.

L'envie d'uriner est-elle incontrôlable, sans signes annonciateurs ?

Si tel est le cas, il s'agit probablement d'une incontinence urinaire par impériosité. Une personne qui souffre d'incontinence par impériosité subit les fuites urinaires malgré tous les efforts du monde pour se retenir. Cet état s'explique par un manque de coordination entre les signaux que le cerveau envoie à la vessie et le comportement effectif de la vessie. Les pertes d'urine peuvent être importantes et l'envie d'uriner plus fréquente que d'ordinaire. C'est le  type d'incontinence le plus courant chez l'homme, souvent lié à une prostate gonflée ou aux séquelles d'une opération de la prostate. Ce type d'incontinence touche également beaucoup de femmes.

Votre proche souffre-t-il de plusieurs types d'incontinence ?

L'incontinence mixte associe les symptômes de plusieurs types d'incontinence. Certaines personnes peuvent en effet souffrir à la fois d'une incontinence d'effort et d'une incontinence par impériosité.

Votre proche souffre-t-il de pertes urinaires post-miction ?

L'incontinence par regorgement est typiquement masculine : la vessie ne se vide pas complètement et la petite quantité d'urine restée dans l'urètre finit par s'écouler. L'origine en est souvent une obstruction mécanique, comme une rétention fécale, un grossissement de la prostate, une lésion nerveuse ou une anormalité de l'urètre.

Votre proche souffre-t-il d'incontinence fécale ?

L'incontinence fécale est la perte involontaire de matières fécales. Parmi les causes d'incontinence fécale, citons la constipation ou la diarrhée, une capacité de rétention insuffisante, le dysfonctionnement des muscles sphincters, du rectum ou encore du plancher pelvien.

Si votre proche souffre d'incontinence fécale, consultez un professionnel de la santé qui vous aidera à traiter et gérer les symptômes.

Maintenant que vous en savez plus sur les différents types d'incontinence, nous pouvons vous aider à rendre la vie de votre proche aussi confortable que possible. Vous trouverez les conseils pratiques de personnes dans la même situation que vous dans la rubrique Ce que vous pouvez faire.

Si aucun des types d'incontinence  présentés ne vous permet de déterminer le type d'incontinence dont souffre votre proche, nous vous recommandons de consulter un professionnel pour établir un diagnostic personnalisé.