Quelles sont les causes de l'incontinence féminine ?

Serait-ce dû à l'affaiblissement des muscles du plancher pelvien ?

La vessie et son canal de sortie sont soutenus et maintenus en place par plusieurs muscles (les muscles du plancher pelvien), lesquels contrôlent la fermeture de l'urètre. Avec l'âge, ces muscles perdent naturellement de leur élasticité. Dès lors, des événements du quotidien comme rire ou tousser peuvent entraîner des fuites. C'est la cause la plus courante des fuites urinaires chez la femme.

A-t-elle perdu de sa mobilité ?

C'est une des causes les plus fréquentes d'incontinence féminine. La personne a des difficultés à atteindre les toilettes quand elle en ressent le besoin.
Souffre-t-elle d'une maladie mentale ?
Si vous vous occupez d'une personne souffrant d'une maladie mentale, il est possible qu'elle ne ressente tout simplement pas le besoin d'uriner ou de déféquer, ou que sa maladie l'empêche de réagir à ces signaux.

Lui a-t-on diagnostiqué une maladie ?

Certaines maladies, notamment du cerveau ou du système nerveux (maladies d'Alzheimer et de Parkinson, démence, sclérose en plaques ou encore lésion cérébrale), peuvent provoquer l'incontinence. Cela est souvent dû à des lésions au niveau des liaisons nerveuses, empêchant les bons signaux de circuler entre le cerveau et la vessie. La vessie peut alors devenir hyperactive (besoin d'uriner fréquemment) ou hypoactive (vidage inefficace de la vessie, entraînant des fuites). De telles lésions peuvent également provoquer l'incontinence fécale. Le diabète ou une attaque peuvent également entraîner un état d'incontinence.

Suit-elle un traitement pour un autre problème médical ?

L'incontinence féminine peut être un effet secondaire de certains médicaments. Si votre proche a récemment entamé un traitement, ou l'a modifié, et que cela coïncide avec son incontinence, il est préférable de consulter son médecin. Celui-ci pourra décider de modifier le traitement, d'en réduire les dosages ou même de l'interrompre.

Souffre-t-elle régulièrement d'infections urinaires ?

Les infections urinaires peuvent entraîner une hypersensibilité de la vessie. Les symptômes sont des envies très pressantes, le besoin d'uriner fréquemment de jour comme de nuit (ou en petites quantités) et l'incapacité de se rendre à temps aux toilettes.

Souffre-t-elle régulièrement de constipation ?

La constipation est l'une des causes principales de l'incontinence fécale. La constipation chronique peut provoquer une rétention fécale dans le rectum, trop importante pour que votre proche puisse l'évacuer. Les muscles du rectum et les intestins ont alors tendance à se distendre et à s'affaiblir. Des selles plus liquides peuvent alors contourner le bouchon et provoquer des fuites fécales.

Serait-ce dû à l'affaiblissement des muscles du plancher pelvien ?

La vessie et son canal de sortie sont soutenus et maintenus en place par plusieurs muscles (les muscles du plancher pelvien), lesquels contrôlent la fermeture de l'urètre. Avec l'âge, ces muscles perdent naturellement de leur élasticité. Dès lors, des événements du quotidien comme rire ou tousser peuvent entraîner des fuites.

Est-elle ménopausée ?

Tous les muscles s'affaiblissent avec l'âge. Plus particulièrement, à la ménopause, il se produit une diminution de la quantité d'oestrogènes dans les muscles abdominaux. Cela peut provoquer un décalage de la vessie, réduisant l'efficacité des muscles des voies urinaires.

Est-elle en surpoids ?

L'excès de poids peut exercer une pression supplémentaire sur les muscles abdominaux et pelviens, provoquant des fuites urinaires.

Est-ce qu'elle fume ?

Les fumeurs toussent davantage et particulièrement fort. Cette toux peut être une cause indirecte de fuites. Les fumeurs sont également davantage exposés aux problèmes de circulation et les médicaments diurétiques qu'on leur prescrit augmentent les risques de fuites urinaires.

Si vous doutez de la cause réelle de l'incontinence de votre proche, nos rubriques Causes ou Types d'incontinence peuvent vous éclairer