Conseils et astuces pour mieux vivre avec des fuites urinaires

La première chose à faire est de voir si quelques changements simples de vos habitudes au quotidien peuvent vous apporter une réelle amélioration.

Continuer de boire

Vous êtes peut-être tentée de boire moins mais votre urine risque alors d'être plus concentrée, irritant ainsi la vessie et la rendant plus active. Nous vous recommandons de boire normalement, en fonction de votre soif. Cela devrait suffire pour que l'urine garde sa couleur jaune paille normale. Evidemment, en buvant trop vous aurez davantage besoin d'aller aux toilettes. Essayez simplement de conserver un bon équilibre.

Boire en soirée

La vie est courte et des fuites urinaires ne devraient en aucun cas vous obliger à bouder votre plaisir ! Gardez toutefois à l'esprit que la caféine, l'alcool et les boissons gazeuses sont des diurétiques qui vous obligeront à vous rendre plus souvent aux toilettes.

Maîtriser votre poids


Excès de poids et incontinence sont liés. Donc, si vous vouliez justement maigrir un peu, voilà peut-être une bonne raison de vous lancer.

Si vous fumez

Ce n'est pas le fait de fumer en soi qui provoque des fuites urinaires, mais la toux associée qui est susceptible d'exercer une pression sur la vessie. Et si c'était une raison supplémentaire d'arrêter de fumer ?

Faire de l'exercice (sans transpirer !)


Des exercices du périnée permettent souvent d'améliorer le contrôle de la vessie. C'est pourquoi ce type de kinésithérapie est généralement considéré comme le premier traitement contre l'incontinence d'effort. En fait, on peut améliorer, voire soigner, jusqu'à 70 % des incontinences légeres à modérées en effectuant régulièrement et correctement des exercices du plancher pelvien pendant 3 à 6 mois. Mais n'oubliez pas qu'il vous faudra continuer ces exercices pour en prolonger les effets. Ces exercices permettent de rétablir le contrôle des muscles qui maintiennent l'urètre fermé. Il n'est jamais trop tard pour commencer. Même si vous avez 70 ou 80 ans, vous pouvez améliorer votre contrôle sur ces muscles. Pour découvrir pas à pas quels sont les exercices du périnée adaptés, consultez la rubrique Exercices.

Un spécialiste peut recommander des techniques telles que le biofeedback et la stimulation électrique pour permettre d'effectuer ces exercices correctement.

Dispositifs médicaux

Si la kinésithérapie échoue, le médecin peut envisager d'autres options. L'insertion d'un cathéter avec une poche de drainage portable peut être une solution temporaire, notamment si votre incontinence résulte d'une intervention chirurgicale dont vous vous rétablissez.
Les solutions les plus courantes pour l'incontinence sont les protections absorbantes pour fuites urinaires. Elles sont spécialement conçues pour offrir une protection contre les fuites urinaires et les odeurs, il en existe toute une gamme de tailles et de niveaux d'absorption différents. 

Médicaments et intervention chirurgicale

Dans certains pays, il existe des médicaments délivrés sur ordonnance pour traiter l'incontinence d'effort et, dans certains cas, votre urologue ou urogynécologue peut envisager des interventions chirurgicales. Pour plus de détails, il est préférable de consulter un spécialiste de l'incontinence ou un urologue.

Mieux gérer l'incontinence par impériosité


Parfois appelée vessie hyperactive dans la mesure où, comme son nom l'indique, vous avez un besoin soudain et irrésistible d'aller aux toilettes.

Facilitez-vous la vie

Lorsque vous avez ce besoin soudain, vous n'avez vraiment pas envie de devoir faire une course d'obstacles ou de vous débattre avec vos vêtements. Alors assurez-vous de pouvoir accéder facilement aux toilettes et évitez de porter des vêtements difficiles à retirer, avec des fermetures peu pratiques. Un petit conseil : porter une salopette n'est probablement pas une bonne idée !

Avec ce type d'incontinence, il faut essayer de rééduquer la vessie, ce qui peut fonctionner dans 50 % des cas. Vous encouragez ainsi votre vessie à retenir de plus grandes quantités d'urine plus longtemps et vous urinez moins souvent. Pour cela, retenez-vous le plus longtemps possible afin que votre vessie cesse « d'exagérer » la sensation de besoin d'uriner alors qu'elle n'est qu'à moitié pleine. Avec le temps, cet exercice sera de plus en plus facile.

Des exercices pourraient-ils vous aider ?


Les exercices du plancher pelvien sont le plus souvent utilisés pour l'incontinence d'effort mais s'avèrent utiles dans certains cas d'incontinence par impériosité. Pour en savoir plus, consultez la rubrique Exercices
 

Dispositifs médicaux


Si la rééducation de la vessie n'est pas appropriée, d'autres traitements existent. L'insertion d'un cathéter avec une poche de drainage portable peut être une solution temporaire, notamment si votre incontinence résulte d'une intervention chirurgicale dont vous vous rétablissez.

Les dispositifs médicaux les plus courants sont les protections absorbantes pour fuites urinaires. Elles sont spécialement conçues pour offrir une protection contre les fuites urinaires et les odeurs, il en exsite toute une gamme de tailles et de niveaux d'absorption différents. Cliquez ici pour en savoir plus sur les avantages des protections contre l'incontinence.Médicaments et intervention chirurgicale

L'incontinence par impériosité est parfois appelée vessie hyperactive. S'il existe des médicaments permettant de réduire cette hyperactivité, les solutions chirurgicales sont rares. Pour en savoir plus sur les médicaments disponibles, il est préférable de consulter un spécialiste de l'incontinence ou un urologue.

Mieux gérer l'incontinence mixte

Le meilleur conseil concernant l'incontinence mixte est de se concentrer sur les symptômes qui prédominent et de les traiter en premier. Vous pouvez par exemple commencer par des exercices du plancher pelvien pour l'incontinence d'effort ou par une rééducation de la vessie pour l'incontinence par impériosité. Vous pourrez ensuite vous concentrer sur les autres symptômes une fois que vous aurez réussi à atténuer les symptômes plus évidents.

Mieux gérer l'incontinence fonctionnelle


Si un handicap physique ou mental vous empêche d'aller aux toilettes à temps, ce n'est pas votre faute ; il est important de ne pas laisser ce problème devenir une source de stress ou d'anxiété. La médecine n'est pas d'un grand secours dans ces circonstances mais vous pouvez minimiser l'impact des accidents en utilisant une protection contre l'incontinence.  Vous serez ainsi en permanence assurée que la moindre fuite sera contenue. Une garantie de fraîcheur, de propreté et de confort tout au long de la journée.

Facilitez l'accès aux toilettes

Lorsque vous avez ce besoin soudain, vous n'avez vraiment pas envie de devoir faire une course d'obstacles ou de vous débattre avec vos vêtements. Alors assurez-vous de pouvoir accéder facilement aux toilettes et évitez de porter des vêtements difficiles à retirer, avec des fermetures peu pratiques. Un petit conseil : porter une salopette n'est probablement pas une bonne idée !

Mieux gérer l'incontinence neurologique


Cette catégorie d'incontinence est difficile à traiter mais l'utilisation d'une protection vous permettra d'éviter des désagréments inutiles dans votre vie quotidienne.

Et si vous trouviez le produit idéal pour vous et en demandiez un échantillon gratuit à l'aide de notre rubrique  Sélection de produits